Lancement de ma campagne le 19 Mai

Lancement de ma campagne au thêatre Georges Brassens de Villemomble:

Je tenais à partager avec tous les citoyens et citoyennes de notre circonscription le discours que j’ai prononcé devant les marcheurs engagés à mes côtés lors du lancement de ma campagne. Cela vous permettra de mieux me connaitre et de comprendre mon engagement au côté de notre Président, pour mieux vous représenter et faire enfin bouger les lignes et faire progresser notre pays.

Je suis née à Montreuil il y a 56 ans. J’ai mené de front mes études de professeur d’EPS (Education Physique et Sportive) et ma carrière sportive.
Dans mon collège, j’ai progressivement pris de plus en plus de responsabilités si bien que j’ai décidé de passer le concours de chef d’établissement en 2008. J’ai souhaité m’occuper de la réussite des élèves, de tous les élèves non plus en tant qu’enseignante mais à un autre niveau.
En essayant d’analyser les raisons profondes de ce choix, je crois qu’il réside dans l’envie d’aider, de lutter pour l’égalité des chances, et que je porte des valeurs profondément humanistes.
J’ai donc été affectée au collège Romain Rolland de Clichy-sous-Bois.
Cela fait maintenant 5 ans, que nous nous engageons au quotidien avec toute mon équipe pour aider ces jeunes à construire un avenir.
Ces jeunes n’ont pas les mêmes chances que les autres dès le départ et le pire est qu’ils le savent et que pour la plupart, ils partent perdants, ils ont renoncé, sont résignés.
L’école de la république ne joue plus son rôle. Elle ne permet plus à celui qui veut travailler et réussir de s’en sortir. Devant toutes ces difficultés mon inquiétude est de plus en plus grande de voir progresser la colère, la révolte et pire l’obscurantisme.

Comment me suis-je mise en marche ?
Immédiatement, le discours d’Emmanuel Macron a fait écho à mon quotidien: l’assignation à résidence, le dédoublement des CP et des CE1 dans les quartiers défavorisés.
Et puis, comme beaucoup d’entre vous, j’ai ce sentiment d’immobilisme de notre pays voire de régression, que les alternances successives n’ont pas su résoudre.
Il véhicule cette énergie positive, cette ambition qui, pour la plupart d’entre nous, nous transcende. Je suis persuadée qu’il va enfin nous faire entrer dans le 21è siècle, nous sortir de la morosité ambiante.
Moi qui n’avait jamais milité dans aucun parti, il a su réveiller ma conscience citoyenne.
Il m’a convaincue que la politique n’est pas un métier mais un engagement citoyen.
Certains nous disent que nous sommes des amateurs. Mais je revendique ce statut haut et fort, je ne souhaite pas devenir une rentière à vie de la politique, déconnectée du terrain. Le monde parlementaire est devenu un monde hors du monde.

Emmanuel Macron est dans l’action, il va oser engager des réformes en profondeur que nécessite notre pays.
Il met au cœur l’émancipation, il fait souvent référence aux lumières, à la renaissance.
Selon moi cette émancipation passe par l’éducation, la culture et le travail. Permettre à chacun d’entre vous, quel que soient ses origines, son lieu de vie, de réaliser ses ambitions est un grand défi que nous allons, que nous devons relever tous ensemble.
Le programme présenté par Emmanuel Macron n’a pas fait dans la démagogie ni dans le clientélisme. Il n’a pas changé plusieurs fois de programme au grè des échéances. Il est le seul à avoir présenté son financement en veillant bien à résorber progressivement notre dette.

Pour que chacun puisse vivre et s’épanouir, il a aussi mis l’accent dans son programme sur la protection. Sécurité, santé, écologie, les assurances chômage et retraite sont au cœur de ses préoccupations. Il est bien conscient que cette protection doit aller au delà de nos frontières et que l’Europe notamment pour le chômage en est la clef.

La tâche ne va pas être facile. Le chemin sera certainement semé d’embuches. Mais, l’important est de garder le cap, l’ambition, celle que chacun dans ce pays puisse vivre libre, heureux.

Nous avons franchi une première étape en élisant notre président de la république. Mais il serait dommage de rester au milieu du gué. Vous êtes nombreux ici à avoir porter ce premier combat mais je compte encore sur vous pour aller jusqu’à la victoire finale en permettant à notre président d’avoir une majorité parlementaire solide.

Je prends ici l’engagement devant vous de mettre toute mon énergie, mes compétences mes valeurs humanistes au service de mon pays, de l’intérêt général, de mes concitoyens et plus particulièrement ceux de ma circonscription.
Je vous rendrai régulièrement compte de mon travail, je resterai proche de vous.

Je suis convaincue que nous allons relever ce grand défi et réussir ENSEMBLE !